Ava Max

35 vues
Genre pop, electropop, female vocalists, electronic, american

Ava Max, de son vrai nom Amanda Ava Koci, née le 16 février 1994 à Milwaukee, dans le Wisconsin, est une auteure-compositrice-interprète américaine. En 2018, elle consent à un seuil de notoriété subit après la parution de son premier single, Sweet but Psycho, qui réussit à grimper jusqu’au sommet des palmarès d’un grand nombre de régions européennes, puis mondiales.

Amanda Koci est née le 16 février 1994, à Milwaukee, aux États-Unis, dans une famille d'immigrés d'Albanie, originaire de Saranda et de Tirana. Dans les années 1990, ses parents quittent l'Albanie pour s’installer aux États-Unis et offrir une meilleure qualité de vie à la jeune fille, ainsi qu’à son frère Denis. Ils arrivent premièrement dans l'état du Wisconsin mais déménagèrent peu de temps après en Virginie, endroit où Ava a passé le plus clair de son enfance. Lorsqu’elle est petite, Ava entend fréquemment sa mère chanter des airs d’opéra et désire alors faire de même, ce qui l’a fortement entraînée à poursuivre une carrière dans la performance artistique. Une autre inspiration majeure étaient les grandes vocalistes des années 1990 et 2000, comme par exemple Madonna, Gwen Stefani, Fergie, Britney Spears, Christina Aguilera, Whitney Houston et Mariah Carey, expliquant :

« Le secteur de la musique regorge de femmes puissantes et talentueuses, qui ont également surmonté bien des périples. Pour moi, il s’agit de femmes qui ont traversé les obstacles et en sont ressorties plus fortes. »

À l’âge de quatorze ans, elle parvient à solliciter l’aide de Pharrell Williams, qui lui donne des conseils pour « conquérir l’industrie ». Inspirée à son tour par la décision courageuse que sa famille a entrepris en quittant leur pays natal, alors déchiré par la guerre, elle choisira finalement de s’installer à Los Angeles pour mieux suivre son ultime vocation.

Ava exploite en premier lieu le nom de scène d’Amanda Kay vers la fin des années 2000. Ainsi, elle se rend en studio pour enregistrer des maquettes et parmi ces nombreuses sessions, l’une d’entre elles donnera naissance aux esquisses I Need You et More Than Words Can Say, qui feront surface quelque années plus tard. Subséquemment, elle change de direction et adopte le surnom d’Ava Koci, émergeant cette fois-ci sur la scène générale à la faveur de son intégration à Take Away the Pain, titre conceptualisé par le duo Project 46 et sorti en juillet 2015.

Le mois suivant, elle poursuit sa lancée et engendre graduellement un intérêt sur la plateforme de distribution audio SoundCloud, où elle partage régulièrement des compositions originales, tels que les morceaux Come Home, Jet Set ou encore Spinning Around. Certains d’entre eux bénéficient notamment d’une production assurée par le réalisateur artistique canadien Cirkut qui, suite à une rencontre impromptue dans une discothèque, s’impose alors comme partenaire récurrent dans le quotidien de la jeune femme. En 2016, elle décide d’emprunter le simple mononyme Ava et présente une nouvelle pièce, baptisée Anyone but You. Celle-ci parvient à captiver les oreilles des internautes, une majoration qui résultera à l’ascensionnelle exposition du segment musical via divers canaux populaires, dont ceux du site web YouTube. Toutefois, c’est le producteur américain Le Youth qui la fera jouir d’une plus large réputation, offerte de par son apparition sur Clap Your Hands, publié en août 20176. Aussi, cet évènement marque la première évocation de son pseudonyme courant. Quelques mois plus tard, elle dévoile Not Your Barbie Girl, version remaniée du célèbre titre éponyme par le groupe Aqua (1997)7,8. Parvenant à susciter l’attention du grand public, la chanson sera finalement rééditée l’année suivante et de manière officielle, en tant que single promotionnel.


Source

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article